Un rendez-vous est fixé pour une IVG, puis-je encore changer d'avis?

OUI, on peut changer d’avis jusqu’à la dernière seconde, alors même qu’on est devant la personne qui doit effectuer l’intervention, on peut se lever et partir. Il ne faut pas hésiter à se rétracter, on a le droit de changer d’avis. Il ne faut surtout pas avorter si on n’est pas sûr que c’est ce qu’on veut faire. Un avortement n’est pas un acte anodin car on décide de mettre un terme à une vie qui a commencé. Devant un tel enjeu, on peut légitimement changer d’avis jusqu’à la dernière minute.
 

Ne pas prendre de décision dans l’urgence
Tant que l’on pense qu’on va peut-être changer d’avis, il faut attendre. Il est capital de ne pas subir la pression de l’urgence.
Si vous ne trouvez pas dans votre entourage de personnes qui puissent entendre vos doutes et vous proposer d’autres options, n’hésitez pas à prendre contact avec des associations qui sauront vous présenter des alternatives à l’avortement.

 

Envisager les autres solutions
Il existe des organisations t qui peuvent être des refuges pour prendre le temps de se poser, de retrouver sa sérénité et d’envisager toutes les possibilités. Dans ces structures, les femmes sont accompagnées pour mener à bien leur grossesse, qu’elles décident ensuite de garder l’enfant ou d’accoucher sous X et de confier l’enfant à l’adoption.


Si un rendez-vous a été pris pour l’IVG, c’est qu’avant d’y penser vous avez sans doute peur de donner la vie.
Effectivement, lorsqu’une femme apprend qu’elle est enceinte, elle peut se sentir submergée par des peurs. La plupart de nos peurs sont inconscientes et c’est parce qu’elles sont inconscientes qu’elles nous bloquent. Chacune de ces peurs nous rend d’autant plus captifs que nous les ignorons.

Prendre conscience d’une peur qui nous habite, c’est se donner les moyens de pouvoir la dépasser.

Dépasser une peur, cela veut dire qu’on en a fait le tour, qu’on en a pesé l’importance, et qu’on a calculé la part d’imaginaire qu’elle comporte : "Nous passons une partie de notre vie à redouter des choses qui ne nous arriveront jamais"

Et si l’on faisait un petit tour des principales peurs qui peuventtraverser la femme enceinte :

  • . Peur de la responsabilité : c’est tellement plus simple de n’avoir personne à charge et d’être responsable seulement de soi-même

  • · Peur de devenir adulte : Devenir mère oblige à quitter définitivement l’enfance et à devenir pour toujours un adult. . Que faire de cet autre, qui arrive, là, et qui va prendre tant de place ? Est-ce que le père de mon enfant va continuer à m’aimer comme avant ? Il est tellement bon d’être choyée, chouchoutée par son compagnon, son époux.

  • · Peur de ce qui pourrait advenir : quoi qu’on en dise, j’ai toujours peur de l’imprévu, qui va m’obliger à m’engager dans un avenir inconnu.
  • · Peur de ne pas savoir être parent : cela semble tellement difficile d’être mère ou père. On a vu des couples ne pas savoir faire. Je n’ai pas forcément envie de faire comme mes parents. Qui va m’apprendre ? Comment savoir si je saurai faire ?

  • · Peur de ne pas savoir me dépasser pour mon enfant : souvent nous ignorons l’énergie qui nous habite et notre capacité à dépasser nos limites
  • · Peur que ma vie soit bousculée : j’avais de si beaux projets… et aucune envie d’y renoncer !

  • · Peur que mon corps change d’aspect : prendre 10 ou 20 kilos ! Quelle horreur ! Est-ce que je retrouverai ma ligne de jeune fille ?
  • · Peur de ne pas savoir concilier notre état de couple et de parents : l’arrivée de cet enfant va forcément changer notre relation conjugale.

  • · Peur pour mon statutprofessionnel et privé : est-ce que je retrouverai ma place après le congé maternité et la promotion que je devais recevoir ?

  • · Peur de souffrir de l’accouchement : mes amis m’ont dit que c’était très douloureux, que cela avait été le jour le plus terrible de leur vie…

  • · Peur que l’enfant ait un problème : et s’il était handicapé… je ne le supporterais jamais…

  • . Peur du regard des autres : que vont penser mes amis, ma famille, mes collègues, mon boss ?

  • Une fois que vous avez mis des mots sur vos peurs, il devient plus aisé de prendre du recul et de réfléchir à différentes options, de se tourner vers des associations et d’entrevoir de nouvelles possibilités adaptées à chaque cas.
grossesse non désirée, IVG

Questions liées

RENCONTRONS-NOUS

Des associations à votre écoute

Références livres/DVD
  • CD La Personne humaine

    La personne humaine: 2 CD du cours enregistré Aline Lizotte éditions Parole et Silence prix 50€ Commander
  • LIVRE: Devine qui vient diner ce soir

    Devine qui vient diner ce soir ? Editions Presse de la renaissance19,50 euros > Commander > Commander
  • Guide de l’entrepreneur social innovant

    Guide de l’entrepreneur social innovant Descriptif CONCEPT DU VIVRE ENSEMBLE : INTERGENNERATIONNEL et mixite sociale dans des lieux uniques avec residents et touristes (Auteur Michel Barth )