L’homosexualité est-elle naturelle ?

 

L’homosexualité existe dans la nature y compris chez les animaux. A ce titre,  le mot naturel serait justifié.

Le point de vue chrétien sur cette question est éclairé par le Bienheureux Jean-Paul II. II prend comme point de départ quelques textes bibliques sur ce que le Christ dit de l'homme et ce qu'il nous révèle sur l'homme.

Dieu créa l'homme à son image, Homme et femme il les créa5

« Dans le premier récit, il n'y a pas de ressemblance de l'homme avec les animaux, mais seulement avec Dieu. La différence sexuelle y est mentionnée seulement pour les êtres humains. Il ne faut donc pas voir cette différence sexuelle sous la lumière biologique, mais dans une dimension divine. L'homme et la femme sont image de Dieu, non pas malgré, mais avec cette différence sexuelle. La sexualité animale ne devient alors qu'un vestige de la sexualité humaine. Le sens de la sexualité n'est donc pas à aller chercher chez les animaux, mais seulement du côté de la ressemblance avec Dieu. »

La question posée  ici  révèle une seconde  question : d’où vient l’homosexualité : est-ce « naturel » (biologique) ou est-ce  « acquis » (culturel) ?

Il est raisonnable de penser  que l’homosexualité est  d’origine multi-factorielle. Sa genèse psychique reste largement inexpliquée. Il y a une grande diversité de types d’homosexualité.

 

Par ailleurs, il ne  faut pas confondre comme on le fait souvent l’identité sexuelle ( être biologiquement un homme, ou une femme) et l’orientation sexuelle (être attiré sexuellement par …). L’homosexualité est  une « orientation sexuelle ». <s></s>

 

Une personne homosexuelle va « éprouver une attirance sexuelle, exclusive et prédominante, envers des personnes du même sexe »(CEC 2357).

Chaque personne reste libre du choix de ses actes. « Par les vertus de maîtrise, éducatrices de liberté intérieure, quelquefois par le soutien d’une amitié désintéressée, par la prière et la grâce sacramentelle, elles peuvent et doivent se rapprocher, graduellement et résolument, de la perfection chrétienne. »(CEC)

 

L’homosexualité en tant qu’orientation n’est pas un péché pour la religion catholique. Le document pontifical « persona humana[ML1]  »  <s>la </s>qualifie les actes d’homosexualité de « désordres graves »  c’est-à-dire ce qui n’est pas dans l' ordre naturel de la vie. C’est la façon de vivre son homosexualité.

qui peut créer des occasions de pécher.

La Genèse rapporte comment Dieu, dans son œuvre de création, a créé l’être humain homme et femme. L’anthropologie chrétienne s’appuie sur ces chapitres pour définir sa vision de l’altérité .

: "L’homme quitte son père et sa mère et s’attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair" (Gn 2, 24). Si les genèses de l’homosexualité sont diverses et parfois difficiles à déterminer, il importe à chacun de discerner un chemin de fécondité et de bonheur à partir de  ce donné de la vie, selon l’appel de Dieu.

L’homosexualité n’est pas non plus première dans la personne humaine, qui se définit avant tout comme enfant de Dieu plutôt que comme hétéro ou homosexuelle. En somme, il ne s’agit pas de se demander d’abord si l’homosexualité est naturelle, mais plutôt de se demander comment toute personne, quelle que soit sa situation, peut répondre le mieux possible, avec ses talents mais aussi, ses difficultés et ses limites, à l’appel d’Amour du Père.

 


 [ML1]Référence ???

homo

Questions liées

RENCONTRONS-NOUS

Des associations à votre écoute

Références livres/DVD
  • CD La Personne humaine

    La personne humaine: 2 CD du cours enregistré Aline Lizotte éditions Parole et Silence prix 50€ Commander
  • LIVRE: Devine qui vient diner ce soir

    Devine qui vient diner ce soir ? Editions Presse de la renaissance19,50 euros > Commander > Commander
  • Guide de l’entrepreneur social innovant

    Guide de l’entrepreneur social innovant Descriptif CONCEPT DU VIVRE ENSEMBLE : INTERGENNERATIONNEL et mixite sociale dans des lieux uniques avec residents et touristes (Auteur Michel Barth )