Les techniques de procréation médicalement assistée, en quoi cela consiste ?

Définition

Les Assistances Médicales à la Procréation (AMP) consistent à reproduire en laboratoire une partie des processus naturels de la fécondation et du développement embryonnaire précoce. Elles sont des solutions palliatives permettant de remédier à certains problèmes d’infertilité. Actuellement, ces techniques ont déjà fait leurs preuves mais elles restent une épreuve tant physique que psychologique pour chaque couple.

 

Dans quels cas est-elle proposée ?

Ces techniques ne sont généralement pas utilisées en première intention, mais en cas d’échec ou d’impossibilité des traitements médicaux ou chirurgicaux.

Le taux de réussite de grossesses soutenues par une AMP est aux alentours de 20 %. En France près de 110.000 enfants sont nés par assistance médicale à la procréation depuis 1981.La pratique de l’AMP est réglementée en France par la loi de bioéthique de 1994 puis par celle de 2004 et 2011.

Elle n’est autorisée en France que pour des couples formés d’un homme et d’une femme, vivants, en âge de procréer et en cas de pathologies médicalement diagnostiquées.

Les techniques d’AMP sont porteuses de beaucoup d’espoirs mais comportent de fréquents échecs. Ceci peut être très déstabilisant pour les couples qui parlent souvent de "parcours du combattant".

 

Questions éthiques

Les questions éthiques soulevées par ces techniques sont nombreuses, comme la question de la congélation des embryons, ou celle du devenir des embryons surnuméraires.

Ainsi, les FIV, par exemple, conduisent à la production d’un nombre considérable d’embryons humains, qui sont après la fécondation soit:

- rejetés en fonction de critères morphologiques et abandonnés à une destruction spontanée

 

- implantés dans la cavité utérine dans l’espoir d’une grossesse menée à terme

 

- congelés (176 523 en France en 2006) avec 4 destinées possibles : implantation pour une nouvelle grossesse, adoption, destruction par décongélation, mise à la disposition de la recherche scientifique (donc destruction). Notons que la congélation met un être humain hors du temps et l’expose à des risques vitaux. Notons aussi que certains pays comme l’Allemagne n’autorisent pas la congélation d’embryons.

 

Qu’en est-il du "respect de la vie dès le commencement de sa vie" (art. 16 du Code civil), de l’article 1 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948 - "Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne" - et plus fondamentalement de cette loi non écrite que tout homme peut découvrir dans son cœur à la lumière de la raison qui proclame l’inviolabilité absolue de la vie humaine innocente?

 

 Par ailleurs, dans la PMA, les cellules reproductrices peuvent venir des deux membres du couple ou de donneurs extérieurs soit le père, soit la mère, soit les deux. On peut aussi réimplanter un embryon donné par un autre couple. Quand il y a une telle dissociation entre parents biologiques et les parents qui vont élever l’enfant, toutes les dérives sont possibles.

AMP, bébé fivette

Questions liées

RENCONTRONS-NOUS

Des associations à votre écoute

Références livres/DVD
  • CD La Personne humaine

    La personne humaine: 2 CD du cours enregistré Aline Lizotte éditions Parole et Silence prix 50€ Commander
  • LIVRE: Devine qui vient diner ce soir

    Devine qui vient diner ce soir ? Editions Presse de la renaissance19,50 euros > Commander > Commander
  • Guide de l’entrepreneur social innovant

    Guide de l’entrepreneur social innovant Descriptif CONCEPT DU VIVRE ENSEMBLE : INTERGENNERATIONNEL et mixite sociale dans des lieux uniques avec residents et touristes (Auteur Michel Barth )