Les chemins de la jouissance féminine, quels sont-t-il ?

Ils sont plus compliqués que ceux de l’homme puisque l’orgasme féminin n’est pas automatique. En revanche son amplitude peut être plus importante que celui de l’homme qui éprouve relativement le même plaisir chaque fois.

 

L’homme au fur et à mesure de la relation va tirer son plaisir de la satisfaction de procurer du plaisir à sa compagne. De nombreuses femmes, pour ne pas décevoir leur mari ou pour ne pas qu’il s’éternise, simulent l’orgasme.

 

Pour qu’une femme ressente du plaisir, il faut tout d’abord être patient et anticiper l’acte lui-même par ce que l’on nomme, de manière habituelle, les fameux préliminaires.

Ces derniers se composent de temps d’écoute, de paroles, de caresses et gestes de tendresse qui peuvent varier selon les personnes.

 

Pour qu’une femme ait un orgasme, il faut qu’elle se sente parfaitement détendue et en sécurité. Une femme a plus de mal qu’un homme à faire abstraction de ses préoccupations du moment et si un souci la travaille, elle ne parviendra pas à s’abandonner et donc à ressentir du plaisir. Une femme est comme un jardin qui demande de l’attention et de la persévérance pour cultiver le désir.

 

L’homme devra nécessairement, dans sa vie de couple, faire de gros efforts pour parfois réfréner son envie sexuelle et laisser naître en sa femme le désir d’une union.

 

Lorsque ça n’est pas le moment, ça n’est pas le moment.

Le plaisir féminin est donc une réalité très complexe, mais aussi très belle, car il vient souvent couronner des gestes d’amour posés dans le respect et l’amour de l’autre.

 

 

Dans la Bible, le Cantique des Cantiques utilise l’image poétique d’un jardin pour parler de la sexualité féminine.

 "Tu es mon jardin privé, … ma fiancée…une plantation de paradis, peuplée de grenadiers aux fruits délicieux… une fontaine au milieu des jardins, … une source d’eau pure." …."Viens ma toute belle, viens dans mon jardin, l’hiver s’en est allé et les arbres en fleurs exhalent leur parfum….viens dans mon jardin…." Cantique des Cantiques 4.12, 14, 15

 

Tout l’art d’un jardin clos est d’exciter la curiosité. A chaque recoin on y découvre une surprise. Le visiteur est ainsi invité à toujours continuer dans sa visite à découvrir des nouveautés. C’est dans ce sens que le Cantique des Cantiques utilise l’image du jardin clos pour la sexualité d’une femme. Elle offre suffisamment de surprises et de plaisirs pour toute une vie.

 

Le romantisme crée un climat favorable à l’intimité sexuelle et joue un grand rôle dans la stimulation sexuelle, surtout chez les femmes.

Etre romantique nous permet d’entrer dans un monde qui nous appartient en propre dans lequel notre imagination se réveille et nos sens sont stimulés. Etre romantique, c’est le pont entre la vie réaliste de tous les jours et le lieu secret de notre intimité sexuelle. Etre romantique, c’est empêcher la sexualité de devenir machinale et routinière.

 

jouissance, jouir pour une femme, plaisir chez la femme, sexualité feminine

Questions liées

RENCONTRONS-NOUS

Des associations à votre écoute

Références livres/DVD
  • CD La Personne humaine

    La personne humaine: 2 CD du cours enregistré Aline Lizotte éditions Parole et Silence prix 50€ Commander
  • LIVRE: Devine qui vient diner ce soir

    Devine qui vient diner ce soir ? Editions Presse de la renaissance19,50 euros > Commander > Commander
  • Guide de l’entrepreneur social innovant

    Guide de l’entrepreneur social innovant Descriptif CONCEPT DU VIVRE ENSEMBLE : INTERGENNERATIONNEL et mixite sociale dans des lieux uniques avec residents et touristes (Auteur Michel Barth )