Je me sens de plus en plus faible : comment accepter de se voir vieillir?

Le temps des détachements.

Petit à petit, ou parfois soudainement, les événements nous demandent d’apprivoiser nos fragilités dans la patience et la sérénité. Pour vivre pleinement cette étape, il faudra apprendre à ne pas se centrer sur nos limites et nos souffrances. 

Evitons d’être grignotés par ce qui va mal, d’être envahi par toutes les mauvaises nouvelles, mais ayons soin de rendre grâce de la vie qui nous est donnée.

Laissons-nous toucher quotidiennement par quelqu'un ou quelque chose.

 Essayons de nous rappeler un moment de bonheur, ou de joie forte. 

Ces moments seront probablement de deux sortes : une première concernera les grands moments de notre vie : mariage, naissance, grande décision. Ces instants ont pris une telle intensité que chaque détail est gravé dans la mémoire.

 La deuxième est plus difficile à exprimer. Elle s’appuie sur des petits riens qui sont de l’ordre du quotidien : le plaisir de respirer, une odeur d’herbe coupée, un coucher de soleil. Juste pour témoigner que la vie ne triomphe que dans la simplicité.

"Le goût de vivre se retrouve quand il semble perdu dans les humbles gestes de la vie."J.Aresnes.

  Le temps de l’intercession.

Il est bon de préserver des plages de temps à la retraite pour contempler et méditer.

Se retrouver seul avec soi-même peut conduire naturellement à la prière : 5mn ou une heure, chacun est libre de fixer un rendez-vous avec Dieu. Ce temps de Dieu éclairera le moment présent, l’imprévu caché au cœur du quotidien, la beauté des jours ordinaires.

"Apprends nous la vraie mesure de nos jours ; que nos cœurs pénètrent la sagesse" Psaume 89(90)

C’est alors le temps de l’intercession, de celui ou celle qui porte le monde dans sa prière :

"La vieillesse est celle du plus grand amour...Je ne peux plus patauger avec mon corps dans les ordures d’un bidonville, mais je peux plonger mon âme avec le Christ dans le drame infernal que vit la planète…Restez solidaire dans la prière…"

 Sœur Emmanuelle. Donner du temps à Dieu.

Loin d’être inutile, une personne âgée peut devenir "veilleur".

 Le temps pour préparer le passage.

Même si notre espérance de vie s’est allongée, nous devrons mourir un jour. 

C’est un chemin pascal.

 Savons-nous garder confiance et espérer ? Le croyant sait qu’il va vers la lumière et que le Seigneur et Maître l’aidera à faire le passage, même si ce passage demeure difficile Nous ne sommes pas condamnés à mort, mais appelés à vivre éternellement.

Saurons-nous nous abandonner entre les mains de Dieu ? 

"Mon Père, je m’abandonne à Toi. Fais de moi ce qu’il te plaira. Quoi que tu fasses, je te remercie. Je suis prêt à tout, j’accepte tout. Je remets mon âme entre tes mains" C.de Foucauld.

 

je me sens vieillir, mon corps est fatigué

Questions liées

RENCONTRONS-NOUS

Des associations à votre écoute

Références livres/DVD
  • CD La Personne humaine

    La personne humaine: 2 CD du cours enregistré Aline Lizotte éditions Parole et Silence prix 50€ Commander
  • LIVRE: Devine qui vient diner ce soir

    Devine qui vient diner ce soir ? Editions Presse de la renaissance19,50 euros > Commander > Commander
  • Guide de l’entrepreneur social innovant

    Guide de l’entrepreneur social innovant Descriptif CONCEPT DU VIVRE ENSEMBLE : INTERGENNERATIONNEL et mixite sociale dans des lieux uniques avec residents et touristes (Auteur Michel Barth )