J'ai accouché d'un enfant né sans vie, que faire?

Vous venez d’accoucher d’un enfant "né sans vie", et vous ne savez que faire.
A l’hôpital vous serez conseillés. Il vous sera peut-être proposé de voir l’enfant, de passer du temps avec lui, de prendre des photos, ou des empreintes, d’organiser des obsèques.
Tout ce rituel peut vous paraitre insurmontable. Cependant ces étapes de reconnaissance peuvent vous aider à entrer dans le processus de deuil que peut représenter l’arrêt de la grossesse. 
Faites le choix qui vous convient, personne ne peut en décider pour vous. 
Parfois, une autopsie sera nécessaire pour chercher les causes de la mort de votre bébé. C’est une étape difficile. Parlez-en à votre médecin, demandez-lui toutes les explications que vous êtes en droit d’attendre. Là aussi, c’est à vous de prendre cette décision. 

Du point de vue juridique
Dès lors qu’il y a eu accouchement, le certificat d’accouchement peut être établi par le médecin ou la sage-femme : 
- dans tous les cas lorsque l’enfant est né vivant, quelque soit le terme et le poids. 
- quand l’enfant est né vivant, mais qu’il décède à la naissance ou quand l’enfant est né sans vie. 
Ce certificat médical d’accouchement permet d’obtenir, sur demande des parents, un Acte d’Enfant Sans Vie. Cet acte inscrit le prénom de l’enfant dans le livret de famille et rend possible l’organisation d’obsèques.

 L’acte de décès 
Un certificat de décès est délivré lorsque l’enfant est né vivant et qu’il est décédé à la naissance à plus de 22 semaines d’aménorrhée, ou ayant un poids égal ou supérieur à 500 grs.

Les obsèques
Les obsèques sont obligatoires lorsqu’un acte de décès est établi.
L’aumônier de l’hôpital, le prêtre ou les personnes en charge des obsèques de votre paroisse, vous aideront dans cette préparation et vos démarches.

A Paris, un service de funérailles catholiques existe : http://www.s-c-f.org/
Si vous ne désirez pas de célébration religieuse, vous pourrez prendre contact avec les services des funérailles proches de votre domicile ou ceux que vous indiquera l’hôpital. 
Toutes ces démarches inscrivent votre enfant dans votre histoire familiale et lui donne sa place. Il est conseillé de vivre ces étapes, si vous sentez que cela est bien pour vous. Elles vous aideront à avancer tout en gardant la mémoire de ce lien qui existe entre lui et vous. 

perdre son bébé

Questions liées

RENCONTRONS-NOUS

Des associations à votre écoute

Références livres/DVD
  • CD La Personne humaine

    La personne humaine: 2 CD du cours enregistré Aline Lizotte éditions Parole et Silence prix 50€ Commander
  • LIVRE: Devine qui vient diner ce soir

    Devine qui vient diner ce soir ? Editions Presse de la renaissance19,50 euros > Commander > Commander
  • Guide de l’entrepreneur social innovant

    Guide de l’entrepreneur social innovant Descriptif CONCEPT DU VIVRE ENSEMBLE : INTERGENNERATIONNEL et mixite sociale dans des lieux uniques avec residents et touristes (Auteur Michel Barth )