Faut-il parler de cet enfant né sans vie à ses frères et soeurs?

Cet enfant attendu l’était aussi par ses frères et sœurs, que vous en ayez  parlé ou non avec eux. Il sera donc important de leur parler de son décès. 
Le passer sous silence, serait laisser les autres enfants aux prises avec leur seul imaginaire qui peut être très culpabilisant, et angoissant, quand aucune parole ne vient nommer la réalité.

Que s’est-il donc passé ?
Serait-ce de ma faute ? etc.
Ce silence peut provoquer un syndrome de survivant, spécialement chez les frères ou sœurs avant et/ou après celui qui est mort. Surtout si le deuil de cet enfant est trop difficile à vivre pour vous, parents.

Vous trouverez les mots convenant à leur âge. L’important est de ne pas occulter l’événement, et de répondre à leurs éventuelles questions. Rendez les participants, en donnant, à cet enfant décédé, sa place dans la fratrie, en le nommant, en le confiant dans la prière familiale.
La vie familiale est tissée de joies et de peine, les enfants les partagent et c’est tous ensemble que vous traversez les épreuves. 

perdre son bébé

Questions liées

RENCONTRONS-NOUS

Des associations à votre écoute

Références livres/DVD
  • CD La Personne humaine

    La personne humaine: 2 CD du cours enregistré Aline Lizotte éditions Parole et Silence prix 50€ Commander
  • LIVRE: Devine qui vient diner ce soir

    Devine qui vient diner ce soir ? Editions Presse de la renaissance19,50 euros > Commander > Commander
  • Guide de l’entrepreneur social innovant

    Guide de l’entrepreneur social innovant Descriptif CONCEPT DU VIVRE ENSEMBLE : INTERGENNERATIONNEL et mixite sociale dans des lieux uniques avec residents et touristes (Auteur Michel Barth )