Faire une fausse couche, est-ce perdre un enfant?

 Il n’y a pas de réponse définitive à la question, « faire une fausse couche : est-ce perdre un enfant ? » Selon l’investissement de la grossesse et du projet parental, la représentation de l’enfant attendu est différente.

La médecine emploie les termes d’embryon puis de foetus, ne réservant le terme de bébé qu’au moment de la naissance. 

La philosophie et la théologie réfléchissent au statut de la personne et à son identité, dès les premiers jours de sa conception.

La psychologie s’intéresse au développement du fœtus et à la relation qui se tisse avec sa mère.

 Le père et la mère, projettent dans la grossesse leur avenir parental et leur représentation de l’enfant imaginaire. 

 Quoiqu’il en soit, ce petit être reçoit la vie dès le moment de sa conception.

En donnant un prénom à cet enfant en devenir, les parents lui reconnaissent une place, une identité unique, dans la famille et leur généalogie.

perdre son bébé

Questions liées

RENCONTRONS-NOUS

Des associations à votre écoute

Références livres/DVD
  • CD La Personne humaine

    La personne humaine: 2 CD du cours enregistré Aline Lizotte éditions Parole et Silence prix 50€ Commander
  • LIVRE: Devine qui vient diner ce soir

    Devine qui vient diner ce soir ? Editions Presse de la renaissance19,50 euros > Commander > Commander
  • Guide de l’entrepreneur social innovant

    Guide de l’entrepreneur social innovant Descriptif CONCEPT DU VIVRE ENSEMBLE : INTERGENNERATIONNEL et mixite sociale dans des lieux uniques avec residents et touristes (Auteur Michel Barth )